No module Published on Offcanvas position

Jean Jaurès

jaures

"J’ai le goût le plus vif pour la langue et pour les oeuvres de notre midi, du Limousin et du Rouergue au Languedoc et à la Provence. J’aime notre langue et j’aime la parler"

Jean Jaurès   La Dépêche du Midi - 27.09.1909

Caminant

promenade
La lenga d'òc es polida,
Es una istòria, Es una escòla, Es una escritura
La lenga d'òc es una fèsta,
Se dança, Se canta, Se sauta
La lenga d'òc es una pintura,
Ont i a una avelana, Una castanha, Una oliva
Es per aquò que m'agrada
in Caminant,ed. Cardabelle

Nostra accent

"l'accent, c'est la musique d'une langue dont on aurait oublié les paroles !"
Pour nous toulousains, c'est l'occitan qui parle en nous, qui revient presque inconsciemment à la surface "

Andriu Lagarde Professeur de lettres, coauteur du célèbre "Lagarde & Michard", et poète
Toulouse, le 
Il est : 
Bonne visite

Le temps qu'il fait

meteored

Sagesse

perboscRecueil par A.Perbosc
" Auèi autan, plèja deman ".
"Aujourd'hui vent d'autan, pluie demain "

Tiré de l'ouvrage "Proverbes et Dictons du Pays d'Oc"

Accueil

Francis Cabrel, le sage d'Astaffort

Très ancré au sein de sa région, le grand poète et musicien contemporain Francis Cabrel, avait évoqué le génocide qui, au nom de la Croisade déclenchée au début du XIIIe siècle par le Pape contre de "purs" chrétiens qu'étaient les "Cathares", avait surtout permis aux seigneurs puinés franciliens de s'emparer des terres et possessions des Seigneurs locaux, les fameux "Chevaliers Cathares", les "faidits", dépossédés de leurs terres,  au prix de la mort d'un million d'innocents.

Dans son style inimitable, il évoque dans son dernier album qui porte le nom de la chanson éponyme, "In Extremis", le génocide culturel qui a dépossédé de la fin du XIXe siècle et durant tout le XXe siècle, le peuple occitan de sa langue et de sa douce et belle civilisation.